Un chemin en terre, Un chemin en tête

Un regard écologique du voyage

3 août 2017
de Olivia
0 Commentaires

Réveillons-Nous !

Bon, je ne serais pas restée silencieuse bien longtemps mais aujourd’hui est un jour spécial et la plume (non, le clavier) me démange.

Citoyennes et citoyens, habitant.es de la planète Terre, REVEILLONS-NOUS !!

Il ne s’agirait plus de s’indigner, de résister ou même de se révolter,

Il s’agirait d’intégrer le fait qu’à partir d’aujourd’hui 2 août 2017, l’humanité vit à crédit (mais pour combien de temps encore?). Cela signifie que l’humanité a consommé en 7 mois autant de ressources naturelles que ce que la Terre est en mesure de renouveler en une année.

Ce n’est pourtant pas faute de voir les médias nous alerter à ce sujet ce matin :

Ici sur Libération

Là, Le Monde

En vidéo avec FranceTVInfo

Sur RFI

Etc.

On compare ainsi chaque année l’empreinte écologique (c’est à dire la surface de Terre qu’il faudrait pour assurer tous les besoins humains actuels (manger, se déplacer, se vêtir, se chauffer, etc.)) globale des humains (ou bien par population) avec la biocapacité de la planète (c’est à dire les surfaces réellement disponibles pour cultiver, produire des matériaux utiles tels que le bois, le coton, etc.).

Et bien autant dire que le compte n’y est tout simplement pas. Chaque année, l’humanité vit à crédit de plus en plus tôt ; en effet dans les années 1960 nous étions à l’équilibre, mais la décennie suivante, le déséquilibre est allé en s’aggravant. Pourtant les solutions ne manquent pas et ce serait possible de faire différemment.

« Si nous faisions reculer le jour du Dépassement mondial de seulement 5 jours chaque année, nous retrouverions l’équilibre entre notre consommation et les ressources d’une seule planète d’ici 2050. Une réduction de 50% des déchets alimentaires dans le monde pourrait faire reculer la date de 11 jours. Réduire les émissions mondiales de CO2 de 50% déplacerait la date de trois mois. »

Alors, on attend quoi ? Les humains continent tranquillement leurs petites activités habituelles, comme si de rien n’était, et après nous le déluge ?

Et pour continuer dans le registre des nouvelles, les dernières études scientifiques montrent qu’il n’y a plus, aujourd’hui en 2017, que 5 % de chances de réussir à contenir le réchauffement climatique global à +2°C, et ce, malgré la signature de l’accord de Paris sur le climat signé en décembre 2015.

Que dirons-nous à nos enfants, et petits-enfants, sur notre planète dévastée au milieu du siècle : « on ne savait pas ?!» … ça me rappelle une triste histoire pas si ancienne que ça et pas si éloignée géographiquement.

Alors, on attend quoi pour réagir, chacun-e à notre niveau ? Que les politiques se bougent ? Ils ne le feront pas plus qu’ils ne le font déjà, sans la pression de leurs électeurs-trices.

Non, il s’agit là d’une responsabilité à la fois collective et individuelle. On ne peut pas, chacun-e se défausser de notre propre responsabilité en accusant toujours nos responsables politiques qui ne prennent pas les leurs.

1000 façons d’agir dès aujourd’hui : baisser sa (sur)consommation (pourquoi acheter autant de gadgets en plastiques à nos enfants ?), se lancer dans une démarche « zéro déchet », se déplacer de manière la moins impactante possible en fonction de ses possibilités, faire pression (vote, pétitions, soutien ou engagement auprès d’associations, etc.) pour que les engagements des accords de Paris soient respectés, …

Beaucoup de personnes à travers le Monde sont déjà entrés en transition, pleins de mouvements sont déjà en marche, comme le mouvement des Colibris par exemple ou Alternatiba, Sumofus, etc.

Si on est en manque d’idées, on peut les rejoindre, ou s’inspirer de leurs propositions d’actions ou encore trouver toute autre association plus à son goût, elles ne manquent pas.

Olivia, écrit à Caluire, le mercredi 2 août 2017, en écoutant ce très beau morceau de Cat on trees

Photos de l’article (prises par moi-même en 2016/2017 durant notre voyage en Asie) :
  • En tête d’article : plantes en Thaïlande,
  • Coucher de soleil à Kanchanaburi en Thaïlande,
  • Nasique sur l’île de Bornéo

29 juillet 2017
de Olivia
Un commentaire

De retour en France !

Nous voilà de retour en France après un périple de 9 mois à travers l’Asie puis de 2 mois dans les Balkans pour rentrer à Lyon, par étapes en prenant des bus.

J’ai eu beaucoup de plaisir à construire ce blog et à l’alimenter durant cette parenthèse d’une année. Je ne sais pas encore si je continuerai à écrire ici, même si de nombreux sujets m’interpellent et que je souhaiterais les partager.

Mais le temps va me rattraper et écrire prend beaucoup de temps justement… alors je verrais.

D’ici là, je tiens à remercier tous les lecteurs et lectrices pour votre intérêt et vos retours.

Olivia, 29 juillet 2017

Quelques photos d’arbres, rencontrés lors de notre voyage en Asie (Partie 2)

29 juin 2017 de Olivia | 0 Commentaires

Autant nous avons pu observer que les parcs publics étaient, en Asie, quasi inexistants (mis à part quelques exceptions remarquables comme dans la ville de Bogor sur l’île de Java ou à Georgetown en Malaisie, qui pour ainsi dire, confirmeraient « la (triste) règle »,

Autant, et paradoxalement (ou pas, ceci expliquant peut être cela) la nature présente souvent sous le climat équatorial une exubérance, une grandeur qui parfois peuvent faire apparaître nos forêts de chênes, de hêtres et de bouleaux comme naines. Voir les images →

Cette galerie contient 21 photos

29 juin 2017
de Olivia
0 Commentaires

Quand un arbre tombe, on l’entend, quand la forêt pousse pas un bruit (Partie 1)

Quand un arbre tombe, on l’entend, quand la forêt pousse pas un bruit (Proverbe africain)

En introduction, une petite vidéo d’hommage à Wangari Maathai, Kenyane prix Nobel de la paix en 2004, dont le mouvement « the Green Belt Movement », est à l’origine de la plantation de plus de 35 millions d’arbres.

ICI

Lire la suite →

10 juin 2017
de Olivia
0 Commentaires

En route vers le « zéro déchet » 2/2

J’écrivais avant-hier, dans mon précédent post que penser à la suppression des déchets, nous invite à réfléchir à alléger notre vie de matériel pour peut-être la remplir davantage de sens.

Ici, une petite vidéo de moins de 4 mm sur une famille rentrée dans la démarche il y a 3 ans (dont le blog à succès est ). Lire la suite →

8 juin 2017
de Olivia
3 commentaires

En route vers le « zéro déchet » 1/2

Tout d’abord, une petite vidéo sympathique de 2mm pour introduire notre propos (réalisée par la Ville de Lille) :

ici

Samedi 27 mai 2017, nous sommes en Albanie à Tirana et la fin de notre voyage d’une année commence à se profiler. Avec les enfants, nous commençons à nous projeter sur notre retour en France.

Au fil de nos pérégrinations, nous avons vu tant de déchets sur notre route, que j’ai proposé à notre famille de nous inscrire dans une démarche « zéro déchet » quand nous serons installés dans un nouveau « chez-nous ». Lire la suite →

23 mai 2017
de Olivia
0 Commentaires

Free and Real, en famille dans un lieu écologique alternatif en Grèce

Nous avons atterri à Athènes depuis New Delhi fin avril et sommes restés quelques jours dans la capitale. Nous sommes ensuite partis en bus pour un lieu « alternatif » nommé Free and Real dans la belle île d’Evia. Le bus nous dépose dans le village d’Agios; depuis que nous sommes arrivés en Grèce, nous ne nous lassons pas du plaisir de retrouver des trottoirs, des rues propres, le ciel bleu et un trafic apaisé. On se dit que même si on a beaucoup aimé tous ces mois passés en Asie, l’Europe est belle et reposante. Lire la suite →

14 mai 2017
de Olivia
0 Commentaires

L’Inde et l’Écologie ; « Made in India » ! une autre vision

Écrire un article sur l’écologie en Inde, quelle drôle d’idée alors que je n’y ai passé qu’un seul mois et que l’Inde est à elle seule presque un continent. Bon, mais tant pis, je m’y essaye quand même n’ayant pas l’illusion de brosser un portrait écologique « objectif » de cet immense pays. Lire la suite →

30 avril 2017
de Olivia
3 commentaires

Un chemin en tête, deux chemins possibles en terre de France le 7 mai 2017

J’ai commencé à écrire un post sur l’écologie en Inde, mais rien à faire, même loin de la France, je n’arrive pas à me concentrer sur autre chose que ce qui se joue en ce moment dans notre pays.

Au lendemain du premier tour des élections, j’ai ressenti ce que décrit Daniel Schneidermann dans sa chronique matinale . Lire la suite →

21 avril 2017
de Olivia
0 Commentaires

La Rajesh Jangid’s Tourist Pension et l’écolodge Apani Dhani : un tourisme écologique et familial dans le Shekhawati (nord du Rajasthan)

A Nawalgarh, dans le Shekhawati, nous avons logé dans une maison d’hôte « écologique » : la « Rajesh Jangid’s Tourist Pension ». C’est la maison familiale d’un homme, Rajesh, dont le père Ramesh, a créé cette guesthouse dans une démarche écologique il y a plus de 30 ans.

Lire la suite →

Page 1 sur 3
1 2 3