Un chemin en terre, Un chemin en tête

Un regard écologique du voyage

Un jardin en Asie (ou l’art du « micro-fleurissement » des trottoirs) 2

| 2 commentaires

Voici la suite de l’article publié le mois dernier au sujet des fleurs et petits jardins de trottoirs rencontrés ici et là, dans les pays où nous sommes allés : Un jardin en Asie 1

A BANGKOK, un peu comme à Yogyakarta, nous retrouvons de jolis micro-jardins dès que l’on s’éloigne un peu des rues principales et touristiques. Nous y avons passé une semaine du 8 au 15 novembre 2016.

Mais c’est en prenant le bateau que l’on peut le mieux apprécier la beauté des jardins de Bangkok. Ce n’est pas sur le bitume mais dans le fleuve qu’ils viennent se refléter, le long des multiples canaux de cette Venise d’Asie.

Un varan s’est glissé au milieu des photos de plantes …

A CHIANG MAI (nord de la Thaïlande), les jardins, comme les magnifiques temples de la ville, se côtoient … ils pourraient parfois même leur faire quelque ombrage

LUANG PRABANG (au Laos) où nous nous trouvions en décembre 2016, est une ville inscrite au patrimoine de l’humanité et il est vrai que son patrimoine architectural et culturel est beau et bien conservé. Les rues aérées font la part belle à des petits coins de nature ; ce qui en fait une ville végétale qui respire, accueillante et sereine.

L’ascension du Mont Phousi, au cœur de la ville, permet, si besoin était, de confirmer à quel point la ville est bien intégrée (et a conservé) son environnement naturel :

Tout le long des rives du Mékong nous pouvons voir des jardins potagers, cultivés en petites parcelles :

Ici, face au Mékong, dans la ville de Chang Khan, un potager « en pots » :

Et là, dans ce petit village de TadLo, au Laos (région des Bolovens), je découvre un ingénieux petit « potager à étage » permettant d’économiser l’eau d’arrosage :

Olivia, publié depuis Siem Reap (Angkor) au Cambodge, le 1er mars 2017

2 Commentaires

  1. Ping : La Rajesh Jangid’s Tourist Pension et l’écolodge Apani Dhani : un tourisme écologique et familial dans le Shekhawati (nord du Rajasthan) |

  2. Ping : Quand un arbre tombe, on l’entend, quand la forêt pousse pas un bruit (Partie 1) |

Laisser un commentaire

Champs Requis *.