Un chemin en terre, Un chemin en tête

Un regard écologique du voyage

Pas de cadeau pour Noël : un beau cadeau finalement…

| 5 commentaires

Durant notre voyage, s’est posée la question des « cadeaux » d’anniversaires et tout récemment de Noël.

Voyageant avec nos sacs à dos (nos « sacs-à-cadeaux » disait justement joliment Keran quand il avait 2 ans), nous essayons de voyager le plus léger possible. Donc, assez vite, la « question » a été tranchée : pas de cadeau « matériel » durant notre voyage.

Déjà deux anniversaires sont passés et nous avons eu la joie de nous offrir de beaux textes écrits et des dessins. Et il a été décidé un « extra » par anniversaire qui profite à tout le monde, comme par exemple une tournée de glaces ou bien une tournée de milk-shake. Et puis, les enfants le savent bien : « LE » cadeau, c’est « LE » voyage.

Bien sûr, on le sait déjà que notre société du « trop » n’est en rien un gage de bonheur et dont le paroxysme semble être atteint chaque année au moment de Noël comme un éternel recommencement. Les articles écrits à ce sujet ne manquent pas pour dénoncer le gaspillage en lien avec les fêtes, le fameux cadeau du tonton Hervé qui ne plaît pas et termine dans le placard (pour ne jamais en ressortir),  sans parler des cadeaux jamais ouverts, …Combien de personnes ayant plus que nécessaire (de la cafetière dernier cri à la tablette à la mode en passant par 10 paires de chaussures) se sentent pourtant malheureuses dans nos pays ?

Mais, pour la première fois de notre vie, nous expérimentons une année sans cadeau acheté. Pour nous, les adultes, je n’avais aucun doute sur le fait que ce serait vraiment agréable de ne pas nous surcharger durant une année et que l’on ressentirait même une légèreté bien plaisante. Mais qu’en serait-il des enfants, spécialement à Noël : ne seraient-ils pas tristes de n’avoir aucun cadeau ?

Et bien non, pas du tout; le 25, ils étaient heureux, vraiment, simplement d’être « le jour de Noël ». Cela m’a surprise, je m’attendais à un peu de nostalgie et quelque tristesse de leur part. Il n’en a rien été.

Et ils ont été ravis de pouvoir décider du programme de la journée :

farniente,

atelier de dessins, proposé et animé par Méloé,

Ollie, le petit garçon (qui préfère s’habiller en fille, sans que cela ne semble poser ici le moindre problème, comme dans bien des pays d’Asie où nous sommes allés, d’ailleurs) de la guesthouse où nous dormons est venu nous rejoindre …

jeux sur la tablette (Ellie, la grande sœur est venue rejoindre la troupe avec son smartphone) ; bref, la fête !

Le 25 au soir, il y avait un magnifique couché du soleil qui a embrasé le ciel

et Tommie, la patronne de notre guesthouse, nous a invités à boire un verre de BeerLao avec elle et ses amis.

Vraiment, que du bonheur !

Quand on a plus, on a souvent moins, et quand on a moins, on découvre qu’on a souvent plus.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous/tes !

Olivia, les « 4000 îles », sud du Laos, le 27 décembre 2016

5 Commentaires

  1. C’est souvent avec l’âge que vient la sagesse et la découverte que la vraie valeur soit plutôt l’échange et le partage.
    Votre expédition semble être un accélérateur de sagesse 👍

    • Bonjour Pascal, merci pour ton commentaire qui est le tout premier sur mon blog ! La sagesse est toujours le cheminement de toute une vie mais effectivement, aller à la rencontre des autres et reprendre contact avec sa propre temporalité, aide pour le chemin à parcourir…

  2. bonjour à vous 5
    ton dernier texte Olivia est arrivé chez nous comme un cadeau. Riche, joyeux, intelligent, il nous a questionnés tous les 4! merci et joyeux Noël!
    Laure, Jérôme, Macéo et Timon

    • Merci Laure, pour ton message, et nous te souhaitons une belle fin d’année et pleins de belles choses pour la nouvelle qui se profile.
      On vous embrasse tous les 4. Olivia

  3. Ping : En route vers le « zéro déchet » 1/2 |

Laisser un commentaire

Champs Requis *.